Philo-mèle

À méditer

Ils se sont rencontrés sans hasard ni nécessité, pour un voyage qui n'a rien de déterminé.  Ils règlent leur allure pour accomplir le chemin, tout le chemin, sans rien perdre, ni oublier, de ses opportunités.  Rien n'est faux en eux ; rien n'est suffisant.  Le moindre mensonge les blesse. Trop de vérité leur fait mal.  Jamais ils ne se quittent et cependant toujours ils se cherchent.  Ils se tiennent légèrement par le regard ou se fixent intensément, tant, qu'ils ne se voient plus.  Ce que l'un ferait sans l'autre serait inachevé.  Quoi qu'ils fassent, ils ne sauraient agir autrement.  Ils se tournent, se détournent, cherchent le centre d'eux-mêmes. 
Où es-tu ?  Et toi, où en es-tu ?

 

- Approche ton oreille et je te dirai un secret dit l'oiseau.  Sur terre ou dans les airs, c'est pareil.  C'est l'amour que tu portes qui te porte aux êtres et aux choses.  La terre tourne sous tes pieds, si tu veux lui donner plus d'élan ou freiner sa course elle t'entraîne, te noie ou te broie.  Tu l'effleures et son parfum t'enivre ou t’écœure.  Tu accroches un fanion ; tu traces quelques mots sur le sable ; tu les jettes à la mer...  Accueille, aime, sois reconnaissant.  De tout ce qui te retient à la vie tu ne perds rien - tu ne peux perdre ce que tu ne possèdes pas ! - tu vas à la rencontre de son accomplissement.

L'enfant et l'oiseau

 

Juin  2016. 

Huile sur toile,33 x 48 cm.

Signé en bas à droite 

Daté et signé au dos.

 

Non disponible, Collection privée

© 2017 Michel Lemaire

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now