Kaléidoscope

Au prix de peines immenses, avec des moyens souvent dérisoires,

l'on extrait de la montagne un gemme précieux, gage de beauté éternelle ;

qu'il soit marbre, diamant ou topaze.

Admirable ce qui semble immuable. Méprisable ce qui fane, pourri ou rouille.

La beauté chère, rare et pérenne est plus désirable que celle gratuite, commune et fugace

Souvent.

Ce qui est sang et sueur pour les uns est jouissance et délectation pour les autres.

Ce qui est inaccessible pour les uns est opulence et gourmandise pour les autres.

 

Il y a une sagesse ancienne qui corrige et rééquilibre les choses.

Ce qui est caché aux orgueilleux est révélé aux humbles.

Souvent.

Ce que les uns convoitent et jalousent, les autres le contemplent et l'admirent.

Ce que les uns s'approprient et séquestrent, les autres l'accueillent et le partagent.

 

L'ordinaire est chargé d'extraordinaire. La rouille est éclat, chaleur, kaléidoscope.

 

C'est étrange la vie, les choses les plus belles, comme parfois les plus importantes,

sont celles qui semblent négligeables.

Ancienne carrière de marbre à Saillon (à 930 m

à flanc de montage).

À l'arrière plan une cavité artificielle due à l'exploitation au début du 20e siècle d'un marbre « cipolin » exceptionnel que l'on retrouvera dans de nombreux édifices prestigieux en Europe et aux États Unis. A l'avant plan,  la roue d'un téléphérique construit en 1959 et en usage jusqu'en 1981.

Huile sur toile

64 x 64 cm

Février 2017

Signature en bas à droite, 

 signé et daté au dos.

 

Prix : CHF 800.-

© 2017 Michel Lemaire

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now