CANA

À méditer

 

L'eau, transparente et incolore, reflète les couleurs qui l'entourent ; inodore et insipide, elle est un pis-aller pour étancher la soif. Les couleurs de notre vie sont déterminées par notre environnement ; la banalité et la monotonie ne peuvent combler notre appétence.

 

Changer l'eau en un vin délicieux n'est pas une mince affaire. Il faut les meilleurs cépages, terroirs et soins. C'est une savante alchimie, vinification, élevage, maturation, qui produit un grand cru.

L'eau de ma vie ne peut par elle-même devenir du bon vin. J'ai besoin d'une aide extérieure, être enté sur du meilleur, afin de prétendre à ce qui est supérieur :

étancher une vraie soif, celle du cœur ;

trouver une vraie joie, celle qui demeure.

 

Dans les natures mortes* le citron témoigne de l’amertume de l'existence. Á l'opposé, la fleur de lys parle d'amour, de pureté, de renouveau ... Les premiers plans sont trompeurs. La proximité comme l'immédiateté (tout, tout de suite) sont des tyrans et des leurres.

 

* Je préfère dire avec les anglophones « still-life »: vie silencieuse ou immobile.


3 verres, citron et lys

 

Technique : huile sur toile.

Format : 50 x 93 cm.

Date : juin 2017

Signé en bas à droite ; daté et signé au dos.

 

Prix : CHF 950.-

© 2017 Michel Lemaire

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now