IMG_1659.JPG

Chair, cher, chère, chaire ...

À méditer

Le cheval, poney ou de selle, n'a que trop servi comme bête de somme ou chair à canon.

Aujourd'hui obsolète pour ces services, il est associé aux sports et aux loisirs, chéri des cavaliers, cher aux éleveurs et bookmakers.

 

Dans certains domaines le progrès profite plus aux bêtes qu'aux gens.

Nombre d'animaux de rentes sont traités avec plus de dignité que beaucoup d'affligés.

Ici la bêtise (voire la bestialité) prend pas sur l'humain.

 

Le cheval « connaît son maître » et le maître le connaît si bien qu'il le laisse sans bride.

Ne dit-on pas que « la vérité rend libre ». Cette vérité est de l'ordre des sentiments plus que des idées. Si l'on veut la défendre elle vous met à genoux plus qu'en chaire. Peuchère ! cf. Es.1,3 et Jn.8,32

Technique : huile sur toile.

Format : 52 x 73 cm.

Date : mai 2018

Signé en bas à droite ; daté et signé au dos.

 

Prix : CHF 800.-

© 2017 Michel Lemaire

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now