IMG_5373.JPG

Titre : « Des confinements »

À méditer

La salle de bain moderne est un lieu de bien-être et de plaisir ; privilégiant l'espace, la lumière, la musique d'ambiance, les arômes ... pour l'éveil de tous les sens. Exaltant !

Au monastère c'est le plus stricte dépouillement : une vasque et une cruche. Sobriété, solitude, silence, prière ... rien n'a changé depuis 1000 ans. Affligeant !

 

D'un côté : laver, parfumer, choyer ... rien n'est trop beau ni trop cher pour plaire. « Ô beauté ! »

De l'autre : purifier, sanctifier, éprouver ... rien n'est trop bon ni trop dur pour aimer. « Ô Bonté !* »

D'un côté : jouir ostensiblement, saisir l'instant présent, vivre intensément. ouah !

De l'autre : s'isoler et ne rien posséder, être attentif à l'Essentiel, tendre vers ce qui est éternel. Alléluia !

 

« Confinement » signifie littéralement : « avec des limites ». Nul n'échappe aux confinements.

Le néologisme « déconfinement » est un leurre, un abus de langage.

Notre liberté s'exerce dans le choix et l'acceptation de nos limites. Entre repousser celles-ci le plus loin possible ou vivre dans la plus grande austérité, il s'agit de poser le « curseur » là où il sied.

Notre contentement en dépend ; notre dignité aussi.

 

*Exclamation de saint Bruno en prière ; père fondateur de l'Ordre des Chartreux en 1084

Description du Tableau : Dans une cellule du Monastère de la Grande Chartreuse (en Isère).

 

Technique : huile sur toile.

Format : 41 x 54 cm.

Date : mars 2020

Signé en bas à gauche ; daté et signé au dos.

 

© 2017 Michel Lemaire

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now