IMG_5477.JPG

Description : Huile sur toile, 80 x 100 cm.
"Bisse-Veux" à Nendaz VS

Juin 2020

Le blaireau, la belette et le hérison

À méditer

Quelle étrange affinité

conduit à se rencontrer

belette et blaireau complice ?

N'y voyons pas de malice,

tous deux sont « mustélidaes »

que Dame Nature choisit de décliner

l'un gringalet et l'autre baraqué.

La famille est une chose,

l'espèce en est une autre

que parfois tout oppose.

 

Des différences insignifiantes

nous font mépriser nos semblables ;

alors que d'énormes ou grossières

les rendent attrayants et affables.

D'où vient cet étrange comportement ?

C'est que les premiers sont des concurrents

les seconds sont utiles et gratifiants :

des faire-valoir ou cache-misères.

Ainsi de faux amis s'ingénient

à vous prendre en leur compagnie.

 

Hérisson n'avait de ceux là aucun copinage,

ne pas traîner en chemin eût été plus sage.

Piqueux,

envieux,

contempla du blaireau la puissance ;

de la belette l'agilité, l'élégance.

Ravi, il oublia toute prudence,

s'attarda, flatta, fit mille révérences.

Croyant faire bonne mine

il présenta ses épines

défiant qui pourrait l'attaquer.

Blaireau exaspéré par tant de naïveté

lui planta ses griffes en pleine poitrine

et l'éplucha comme une mandarine.

 

Jalouser et se vanter

sont pareilles absurdités.

Soit « pauvre hère », soit « grand seigneur »,

tu ne sais rien de ce que vivent

les uns en rires, les autres en pleurs ;

tu ne sais rien de ce qui arrive,

demain tu vis ou bien tu meurs.

© 2017 Michel Lemaire

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now