IMG_5788.JPG

Azurés (papillons communs) ; assurés d'azur

À méditer

Ravi, je peignais l'azur du ciel et de l'eau,

Quand ils sont venus se poser sur mon pinceau

M'ont dit :

Tu nous vois partout, lumineux, virevoltant

Du sublime nous portons la couleur et le nom 

« Azurés » serait le plus beau des papillons

Si de l'absurde nous n'étions le parangon.

Vivre et disparaître, ainsi qu'un flocon

Nul pour être témoin de notre misère

Personne pour honorer notre carrière.

J'ai repris :

Est-ce là un esprit clair et un jugement sain ?

Être né de l'Azur et croire que tout est vain ?

Porter un nom précieux, n'y correspondre en rien ?

 

J'aime de Victor Hugo la clairvoyance

Lui a de l'Azur une ferme assurance :

« J'ai mon goût, vous le vôtre ; après tant de souffrance,
Le désespoir vous plaît, moi je prends l'espérance ;
Et puisque selon vous rien n'est clair, rien n'est sûr,
Vous choisissez la cendre et je choisis l'azur.

...

Mourir n'est pas finir, c'est le matin suprême.
Non ! je ne donne pas à la mort ceux que j'aime !

---

Car la vie est passée avant qu'on ait pu vivre.
C'est l'azur qui me plaît, c'est l'azur qui m'enivre,
L'azur sans nuit, sans mort, sans noirceur, sans défaut ;
C'est l'empyrée immense et profond qu'il me faut. »*

 

*Hugo - La Légende des siècles.

Description du Tableau : RivièrePapillons Azurés.

Lieu du sujet :  La Seille à Louhans (Saône-et-Loire Fr.)

Technique : huile sur toile.

Format : 115 x 32 cm.

Date : juillet 2020

Signé en bas à droite ; daté et signé au dos.

 

© 2017 Michel Lemaire

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now