IMG_8203 crépuscule Saillon.JPG

À méditer

Crépuscule à Saillon 

 

Jamais le soleil ne se couche, c'est le monde qui se cache.

Il n'en peu plus, le monde, de tant de lumière.

Il n'en peu plus de paraître. Il tire le rideau.

La nuit tombe et met en tombe ; inhume l'inhumain.

 

Le soleil éconduit, souffre, s'offusque.

Crie, tant qu'il en devient sourd.

D'aucun demanderont : mais quel bruit fait la lumière ?

Elle gémit en silence comme on aime en secret.

 

Le soleil, charitable jusqu'à l'offense,

de ses derniers rayons cautérise les nuages effilochés.

La violence de ses couleurs aveugle le monde

qui, confus, s'alanguit et s'efface.

 

Jamais le soleil ne se lève, c'est le monde qui s'éveille.

Il n'en peu plus, le monde, de tant de mensonges et d'illusions.

Il appelle le jour, au secours !

La vérité ne porte pas de masque, l'amour se vit sans honte.

 

Au crépuscule de ma vie, je n'ai jamais tant aimé le soleil.

Description du Tableau :

Crépuscule sur la colline de Saillon VS,

                                          

Technique : huile sur toile.

Format : 48 x 48 cm.

Date : décembre 2021

Signé en bas à droite ; daté et signé au dos.