aurore

Á méditer

Aurore

Crépuscule et aurore ont de semblables couleurs d'une beauté sublime et envoûtante ; mais confondre l'un et l'autre est une grande détresse.

Appeler le jour nuit, et la nuit jour, c'est être égaré dans le mensonge et la peur.

Chercher les ténèbres dans la lumière... Dès l'aurore marcher les yeux fermés, seul, le cœur lourd, l'esprit embrumé c'est, sans joie et sans espérance, craindre la vie.

Chercher la lumière dans les ténèbres... Dès le crépuscule frétiller aux flashs stroboscopiques, aux psychotropes et aux rencontres fugitives c'est, sans secours et sans paix, craindre la mort.

 

Il n'existe pas de nuit si sombre, si longue qui n'aboutisse à l'aurore. Même la mort a son aurore.

Dès potron-minet, je choisirai de planter une graine et d'émonder un arbre. Une seule action vaut mieux que mille intentions ; un seul amendement, vaut mieux que milles contritions.

Un jour sans amour est un jour sans aurore.

 

Eurydice dans la mythologie grecque et la femme de Loth dans la Bible nous apprennent qu'à l'aurore il faut résolument aller de l'avant. Tout regard en arrière est source de détresses.

L'aurore est une promesse de vie qui ne supporte aucun doute, aucun regret, aucune rancune ; au risque de perdre ce que l'on veut saisir.       M.L

Lever de soleil sur la Méditerranée; Gruissan plage.

Technique : Huile sur toile

Format : 48 x 78 cm