tableau Pivoines, ancolies.JPG

À méditer

Pivoines, ancolies et lilas

 

Pour palier à leur immobilité, les plantes communiquent par leurs odeurs, leurs formes et leurs couleurs. Autant d'attributs destinés à attirer les pollinisateurs. D'où vient-il que nous y soyons sensibles ?

 

Les parfums, la beauté, l'harmonie... Autant de plaisirs à savourer sans efforts, à aimer sans souffrance, à vivre pleinement dans l'instant présent. Prémisses édéniques et rappel de la sagesse biblique : « Qu'as-tu que tu n'aies reçu ? » Plus j'y suis sensible, plus je suis serein.

 

Tout dans la nature est régit par l'instinct ou la nécessité. L'humain semble échapper à ces conditionnements, plaçant par dessus tout son jugement et son choix. Saisir une fleur pour en sentir le parfum ou pour l'écraser... ce n'est pas l'existence de la fleur qui est en jeu, c'est la mienne !

ML

Huile sur toile